Société et féminisme

Neymar a pleuré à la finale de la ligue des champions

Neymar a pleuré à la ligue des champions et mon opinion a changé à son égard. 

Neymar c’est le meilleur joueur de foot

C’est lui qui porte le PSG

Neymar il est tellement cool” 

C’est un mec trop bien, super engagé

Neymar ceci, Neymar cela. 

Je ne suis pas une grande amatrice de football. Ça n’a jamais été mon truc, enfant et adolescente je me foutais de la gueule des supporters avec beaucoup de mépris, telle l’ignorante que j’étais. 

Les années sont passées, je suis beaucoup moins virulente et intolérante et surtout mon chéri est un fan de foot et grand supporter du PSG. Je ne pouvais clairement plus faire comme si le foot n’existait pas dans ma vie et il a fallu que je fasse un petit effort pour découvrir ce sport, ses règles, ses enjeux et la passion développée par ses partisans. Grâce à mon copain, j’ai appris plein de choses, et j’ai pu déconstruire de nombreux clichés que j’avais autour du foot. 

Avec le foot, j’ai dû acheter le pack PSG, Neymar inclus. Et même si j’arrive mieux à suivre les matchs, je n’ai jamais compris pourquoi il y avait autant de hype autour de Neymar, excellent joueur, certes. Et surtout je ne comprenais vraiment pas pourquoi mon copain avait autant de respect et d’admiration pour cet être humain. J’admets même avoir été plus ou moins agacée/jalouse et m’être moquée à plusieurs reprise lorsqu’il regardait Neymar avec les yeux brillants.

Vous l’aurez compris, changer d’avis sur le foot, OK . Regarder des matchs et supporter de temps en temps de PSG pour faire plaisir au chéri (et aussi parce que c’est un divertissement sympa) OK. Mais vouer un culte pour Neymar, PAS OK DU TOUT. 

Hier à la finale de la ligue des champions, le PSG a perdu, Neymar a pleuré et ça m’a particulièrement touchée.

Cette année, j’ai suivi quelques matchs de la ligue des champions et notamment l’ascension du PSG jusqu’à la finale. 

Le match était tendu, je crois que c’était la première fois de ma vie que j’ai regardé mon écran de télé avec autant d’intensité. Je me sentais sous pression, comme si  j’étais dans le stade en train de jouer. Et durant les cinq minutes additionnelles, je ne cessais de me demander comment les joueurs faisaient pour lutter autant alors que le match semblait déjà terminé et perdu. Comment trouvaient-ils la force de continuer à donner le meilleur d’eux-mêmes, à essayer coûte que coûte de marquer alors qu’il ne restait à peine quelques secondes ? Et surtout comment faisaient-ils pour ne pas craquer sous la pression et ne pas péter un câble ? 

Le match s’est terminé, le PSG a perdu et tout le monde était triste et déçu. 

Dans les gradins, un joueur s’assoit et s’effondre. C’est Neymar, il pleure à chaudes larmes et moi j’ai envie de pleurer avec lui. Ca m’a touchée de le voir dans un état pareil et je ne suis pas la seule. Dans le stade, de nombreuses personnes sont venus le réconforter. 

Photo sur : https://news.maxifoot.fr/photos/les-larmes-de-neymar-et-paredes-foot-331475.htm

Il faut dire qu’il s’est totalement effondré, personnellement je ne m’attendais pas à le voir dans un état pareil. Pourtant, il avait toutes les raisons de pleurer, entre la fatigue, la pression relâchée et la déception. Et oui, les footballeurs sont aussi des êtres humains, ils ont des émotions et parfois ils pleurent. 

En fait, je trouve ça chouette de voir un personnalité sportive avec une telle notoriété, assumer publiquement sa tristesse et ses larmes. Il y a encore trop de clichés sexistes autour de la masculinité qui sont toxiques et qui empêchent les hommes de se sentir parfaitement épanouis. Parmi eux : “Sois fort” “Un homme ne pleure pas”

Les hommes ont le droit de se montrer vulnérables, ça n’est pas une honte et ça ne les rend pas moins virils ou plus faibles. Au contraire, c’est une force d’oser montrer ses émotions. Et c’est un bel exemple pour tous les petits garçons qui regardent leur joueur préféré : ils ont le droit d’être tristes, de pleurer, d’avoir peur, ils n’ont rien à prouver au monde, ils n’ont pas besoin d’être super forts, ou courageux. Ils ont juste à être eux-mêmes. 

Et vous, est-ce que les larmes de Neymar vous ont touchés ? Qu’avez-vous pensé du match ?

J'ai 28 ans, je suis enseignante et j'adore écrire. A travers mes articles j'aborde des notions qui me tiennent beaucoup à cœur telles que le féminisme, les relations sociales, l'environnement, le travail... Je vous raconte aussi quelques petites expériences de ma vie personnelle, tout en essayant d'apporter une petite touche d'humour même quand cela ne s'y prête pas toujours ! Actuellement prise en charge en PMA, je vous partage également mon vécu et les montagnes russes émotionnelles que je traverse.

6 Comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: