Bavardages personnels,  PMA & Grossesse

Objectif 1 : mener ma grossesse dans les meilleures conditions et accoucher avec le sourire

Coucou, cette semaine, c’est avec un peu de retard que je vous fais part d’un de mes projets pour cette année 2021 ! Je suis très enthousiaste pour cette année et si vous ne savez pas pourquoi, je vous invite à lire l’article de la semaine dernière. J’avais prévu de vous faire un article entier en listant TOUUUUS mes objectifs, mais force est de constater que l’article serait bien trop long ! Finalement je vous présenterai pendant tout le mois de janvier un objectif détaillé par semaine, d’un domaine de ma vie qui me tient à cœur. 

On est tous d’accord pour dire que l’année 2020 a été pénible, on ne va pas s’étendre plus que ça sur le sujet. Et après l’annonce de nouvelles mutations de Covid, l’arrivée de la grippe aviaire, c’est à se demander si l’année 2021 sera meilleure. 

Mais là n’est pas le problème, bonne année ou non, nous sommes les propres maîtres de notre destin ! (j’ai vraiment l’impression d’avoir piqué cette réplique à un personnage de Star Wars ! ) Donc libres à nous de choisir quels seront nos objectifs et de tout mettre en œuvre pour les atteindre ! 

Sans plus attendre je vous présente donc l’objectif principal de mon année !

Objectif 1 (the number one !) : mener ma grossesse dans les meilleures conditions et accoucher avec le sourire (les grimaces sont aussi acceptées)

L’année dernière j’ai en partie atteint un des objectifs principaux de ma vie : tomber enceinte.  Si vous avez suivi sur le blog nos problèmes d’infertilité, et notre entrée dans le parcours PMA, vous savez que j’ai dû faire preuve de patience (lol) et accepter la part d’incertitude qui émanait de ce projet. On m’a demandé d’être courageuse, de supporter la douleur, les changements hormonaux, de changer mon alimentation, de faire la paix avec moi-même… et surtout de faire la paix avec les autres ! Et je trouve que je ne m’en suis pas si mal sortie. 

Je m’estime très chanceuse, car début septembre mon vœux le plus cher s’est réalisé. Notre transfert d’un J2 (embryon à 2 jours de la fécondation) a été un succès et malgré tout le stress qui en a découlé, notre petit embryon a bien évolué, le premier trimestre a été franchi et j’ai commencé à souffler (enfin pas trop quand même car on ne transforme pas une personne stressée en claquant des doigts !) 

Le stress. C’est un véritable fléau dont j’ai du mal à me débarrasser. Étant de nature angoissée, ce début de grossesse n’a vraiment pas été évident car j’ai dû affronter ma peur de la fausse-couche et je pense que je devrais y faire face jusqu’à l’accouchement, même si j’aborde désormais les choses beaucoup plus sereinement. Un de mes (sous)-objectifs sera donc de continuer sur ma lancée, en méditant avec ce petit bébé pour me connecter un maximum à lui, en n’oubliant pas de respirer lorsque je sens les crises d’angoisses m’envahir et surtout en faisant passer mon bien être et ma santé en premier sans me sentir coupable (dixit la vidéo en fin d’article qui résume la semaine dernière en vlog) 

Évidemment d’autres épreuves propres à la grossesse sont apparues, et même si je suis prête à tout accepter pour ce petit bébé, ça n’est pas facile tous les jours. A 11 semaines d’aménorrhée, on m’a diagnostiqué un diabète gestationnel, et j’ai dû revoir entièrement mon alimentation. Bye bye les bonbons d’Halloween et chocolats de Noël, bye bye la farine de blé et les pommes de terre ! Bonjour les légumes verts en abondance et le fromage blanc parsemé de sirop d’agave ! Le jour où j’ai appris mon diabète, j’ai pleuré. Pendant quelques heures. Finalement, j’ai ravalé mes larmes (et mes légumes verts) et j’ai mis en place un plan d’action pour mener au mieux la suite de ma grossesse avec ce petit souci de diabète. Actuellement, je surveille ma glycémie pour chaque repas (donc six fois par jour) et je me contente d’avoir une alimentation très équilibrée. J’écoute beaucoup mon corps, j’essaye d’avoir toujours une activité physique (je marche un peu) et je cuisine quasiment tout ce que je mange (ça c’est plutôt cool car j’adore ça). Et malgré quelques petits accidents de glycémie, je suis assez stable. Il me reste encore plusieurs mois durant lesquels mon diabète peut s’aggraver, j’espère ne pas avoir besoin d’insuline et mon objectif est donc de tout mettre en place  pour ne pas me retrouver dans cette situation, en maintenant toujours au mieux mes efforts alimentaires. 

J’accouche fin mai, j’ai l’impression que c’est à la fois très proche et très lointain. J’éprouve de plus en plus de peurs clichées de femmes enceintes : “je vais avoir mal” “et si la douleur me tuait ?” “et si le bébé ne passait pas ?” Nouveau (sous)objectif donc, qui commence à se faire de plus en plus présent ces dernières semaines, surtout depuis que monsieur me met des petits coups de pieds dans le bidon : commencer à envisager un projet de naissance. Je n’ai pas la moindre idée de ce que j’attends de mon accouchement : avec ou sans péridurale ? Avec ou sans masque ? Episio ou pas ? Je garde ou je ne garde pas le placenta ? (est-ce que j’aurai le droit de le garder d’ailleurs ? ) La seule chose que je sais c’est que je veux accoucher à la clinique dans laquelle je suis suivie. Mon gynéco a su me mettre en confiance et je sais que je serai respectée et écoutée là-bas, c’est déjà une très bonne chose ! J’en profite pour faire appel aux gentilles âmes qui ont rédigé un projet de naissance pour leur bout de chou, si vous êtes d’accord pour le partager avec moi, ça me rendrait un grand service et ça m’inspirerait sûrement beaucoup ! 

Malgré tout, j’ai encore du mal à réaliser que j’ai le droit à ce petit bonheur d’être bientôt maman. Je me freine énormément dans mes envies : je n’arrive pas encore à regarder les affaires pour bébé alors que je rêve de commencer les achats. Et je n’ose pas lancer les travaux pour la chambre dans laquelle il dormira avec nous. Mon dernier objectif sera donc de lâcher prise, de m’autoriser à me projeter en tant que future maman,et préparer le notre petit cocon familial pour accueillir notre fils dans les meilleures conditions. 

J’en ai fini pour l’objectif numéro 1 ! J’espère que cet article vous aura plu. Et vous quels sont vos projets et objectifs de l’année 2021 ? N’hésitez pas à les partager en commentaire !

J'ai 28 ans, je suis enseignante et j'adore écrire. A travers mes articles j'aborde des notions qui me tiennent beaucoup à cœur telles que le féminisme, les relations sociales, l'environnement, le travail... Je vous raconte aussi quelques petites expériences de ma vie personnelle, tout en essayant d'apporter une petite touche d'humour même quand cela ne s'y prête pas toujours ! Actuellement prise en charge en PMA, je vous partage également mon vécu et les montagnes russes émotionnelles que je traverse.

10 Comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: