Écologie, la prise de conscience #06 : bilan de mai

Et voici donc l’article que vous attendiez tous… mais ouii c’est le bilan écolo du mois de mai ! TIN TIN TIIIIIN !

Un mois bien particulier : un mois de déconfinement durant lequel on n’osait pas trop reprendre nos petites habitudes, bien que l’appel de la liberté se faisait de plus en plus pressant !

Après cette courte introduction, passons à la partie de l’article que vous préférez (ou pas) :

Les déchets !

Comme je l’avais expliqué dans l’article précédent, je souhaitais changer ma façon de compter ma quantité de déchets afin que celle-ci soit plus précise. J’ai donc décidé de peser mes poubelles (quel plaisir de se peser sur la balance avec !) Et donc j’ai obtenu pour ce mois-ci 13,8 kg de déchets. Ça me paraît énorme. Mais lorsque je regarde la quantité de déchets produits par habitant et par an en France, j’ai l’impression qu’on ne s’en sort pas si mal. https://www.planetoscope.com/dechets/148-production-de-dechets-menagers-en-france.html

Quoiqu’il en soit ça nous fait déjà une base de comparaison pour les mois suivants.

Il y a autre chose qui me tracassait et j’ai l’impression que je me dois d’être honnête avec vous à ce sujet : je ne compte ici que les ordures ménagères et quand j’entends ordures ménagères, je parle essentiellement des ordures que je mets dans la poubelle marron. En fait, on a aussi pas mal d’encombrants et on s’en débarrasse petit à petit, on sait pertinemment que ceux-ci ne seront pas recyclés (en gros il s’agit essentiellement des cochonneries que nous ont laissées les vendeurs de la maison, et dont on ne sait que faire, d’autant que j’ai la sensation qu’il s’agit de déchets qu’on nous a imposés, et j’ai un vrai besoin de m’en débarrasser pour me sentir chez moi ).

Ce mois-ci j’ai trouvé dans mon magasin des sacs poubelles écologiques, qui sont biodégradables (je vous laisse le lien qui parle de ce produit ici : https://www.coursesu.com/p/sacs-poubelle-liens-coulissants-biodegradable-u-nature-30l-x15/4060383.html). Et là encore j’ai quelques doutes quant à leur utilité: est-ce que ces sacs se bio-dégradent vraiment ? J’avais entendu dire que ce type de sacs se bio-dégradait en effet, mais pas dans la nature, plutôt grâce à du compostage industriel (là encore je vous renvoie à un article qui en parle : https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/video-les-sacs-biodegradables-le-sont-ils-vraiment_3442957.html) Je ne suis pas encore au clair avec le sujet, mais je ne suis pas certaine de leur utilité. En effet, même en admettant que ces sacs puissent vraiment bénéficier d’un compostage industriel en France, si je les utilise pour les ordures ménagères et donc, si je les mets dans la poubelle à cet effet, qui va récupérer les dits sacs pour les composter industriellement ? Si vous avez des informations à ce sujet, n’hésitez pas à me partager des liens qui en parlent !

A propos du compost : il y a eu du changement car je me suis enfin décidée à consacré une partie du jardin pour un compost plus grand ! Je ne suis pas très douée en bricolage, j’ai donc fait comme je pouvais : j’ai délimité un coin du jardin avec des pavés, et j’ai nettoyé tout l’endroit des mauvaises herbes pour éviter qu’elles poussent à travers le compost. Maintenant qu’on a de la place, je n’ai plus aucun problème à jeter la litière du chat dedans, et les déchets végétaux du jardin !

Le gaspillage

Bon, je ne suis pas fière du tout, mais on a régressé en matière de gaspillage en passant à 26 déchets jetés. C’est nul je sais. J’ai des excuses (comme toujours), la première étant que j’ai fait un gros tri dans mon frigo et dans mon congélo et je me suis débarrassé de tout ce qui n’était plus consommables depuis des mois (et donc bien avant que je décide de m’investir et de regarder de plus près mes déchets et mon gaspillage). Dans le frigidaire il restait quelques yaourts du chéri (loin de moi le désir de lui jeter la pierre :p) et dans le congélateur, il y avait au moins 4-5 produits que je ne me serais certainement pas risquée à consommer.

Le côté positif dans tout ça c’est qu’on a maintenant un frigo tout propre avec plein de produits frais qui ne demandent qu’à être consommés plutôt que jetés !

J’ai aussi pris la décision d’inscrire les dates d’ouverture (comme à l’hôpital avec les médicaments XD) pour ne plus avoir de doute… Et ça fonctionne pas si mal de faire comme ça, ça m’a permis de réaliser l’urgence de consommer certains produits. Là où on a aussi eu du mal à gérer, c’est le pain. On a oublié d’en congeler et il nous reste l’équivalent d’une baguette (issue de plusieurs morceaux de pain), totalement sèche. J’ai entendu dire qu’on pouvait en broyant le pain en refaire de la farine, mais je ne me suis pas encore bien renseignée à ce sujet, mais je me demandais si en matière d’hygiène ça ne craignait pas un peu ? J’attends vos réponses, si vous savez ! 😉

Mes objectifs :

Je suis quand même fière de pouvoir dire que parmi les aliments qui ont été gaspillés, il y en a très peu qui provenaient de nos fruits et de nos légumes, on a quand même mieux géré leur conservation pour une fois !

Mon objectif pour juin serait d’avoir moins de 10 aliments gaspillés (ça me semble difficile, mais il faut bien avancé à un moment !)

Comme je l’avais dit dans le bilan de mai, je ne peux plus me contenter seulement de trier mes déchets et d’être vigilante. J’ai vraiment besoin de m’investir beaucoup plus dans la cause environnementale. Mais j’ai aussi conscience que je suis assez fragilisée en ce moment, avec notre projet bébé qui s’est voulu plus compliqué que prévu, la PMA qui commence et la fatigue physique et émotionnelle que ça implique. L’épidémie n’aide pas. Malgré le déconfinement, ça n’est facile à gérer pour personne. Donc je tâche de ne pas trop me lyncher si les choses n’avancent pas aussi vite que j’aurais voulu. J’ai bien conscience que j’ai déjà mis en place plein de choses, et tout ne peut pas être parfait du premier coup !