Enseignante et confinée

Bonjour ! 

J’avais très envie de vous parler du boulot et de faire un petit point sur les conséquences du confinement sur le travail. Pour rappel, je suis enseignante en élémentaire, je suis ZIL c’est-à-dire que je fais des remplacements de congés maladie ou de congés maternité et cette année, j’avais été dans une classe de CP à 12 jusqu’aux vacances d’hiver et je venais tout juste de commencer février avec une classe de CE1 à 12 lorsque le confinement a été instauré. Donc depuis mi-mars je suis en télé-travail avec mes élèves. 

On a à peine eu le temps de mettre en place quelque chose pour maintenir nos enseignements à distance et ça a été difficile également d’être en contact avec tous les parents. (Depuis les vacances de Pâques j’ai réussi à contacter tout le monde, mais durant les trois premières semaines de confinement, il manquait deux familles)

J’ai passé beaucoup de temps en télétravail à préparer les exercices pour les élèves, que ça soit à la fois ludique et accessible pour eux (n’oublions pas que tous n’ont pas nécessairement internet ou l’ordinateur à leur disposition quand ils le souhaitent) et je me tiens disponible pour les parents le plus souvent possible. J’avoue que je me suis aussi bien amusée, car il fallait trouver des solutions pour permettre aux élèves d’apprendre malgré les conditions exceptionnelles et donc j’ai laissé courir mon imagination et redoublé d’efforts pour proposer des petites activités originales ! 

J’ai laissé les parents libres de m’envoyer leurs retours ou non car j’ai bien conscience que ça la situation n’est facile pour personne et que chacun gère comme il peut. J’ai tout de même des contacts presque quotidiens avec certaines familles et ça fait tellement plaisir de pouvoir échanger avec eux, de voir autant d’investissement, et de garder un contact avec les élèves.

En plus, comme je l’expliquais, je venais tout juste de prendre cette classe de CE1, ça ne faisait que trois semaines que j’étais avec eux, je n’avais absolument pas eu le temps de rencontrer les parents, ils ne me connaissaient pas non plus, donc pouvoir un peu échanger avec eux, c’est vraiment chouette ! On a eu aussi des rendez-vous téléphoniques avec les parents qui le souhaitaient et là encore ça m’a vraiment fait plaisir d’entendre les élèves (qui étaient un peu timides au téléphone ^^) et de parler de vive voix avec les parents ! Je trouve ça vraiment chouette de constater l’investissement des parents qui m’ont dit avoir peur de mal s’y prendre, ou qui s’excusent de ne pas avoir envoyé les activités de leur enfant le jour précisé, alors que franchement, on sait bien que chacun s’organise comme il peut, et on est vraiment pas à un jour près !

Je ne sais pas du tout ce qui va advenir des prochaines semaines, là on est en vacances d’avril et j’espère qu’on va pouvoir reprendre en mai, car les parents sont inquiets de voir leurs enfants prendre du retard. Nous-mêmes en tant qu’enseignants, on a du mal à voir comment on va pouvoir rattraper ces semaines de confinement, car continuité pédagogique ou non, qu’on se le dise, l’école à l’école c’est quand même bien mieux ! Il y a beaucoup de rumeurs qui circulent dans le corps enseignants, par exemple qu’on ne reprendra qu’en septembre (pitié faite que ça ne soit pas le cas ! ) Évidemment on continuera à s’adapter, même si on doit garder le établissements fermés jusque là, par mesure de sécurité, mais la question se pose toujours pour les quelques familles avec qui on a du mal à garder contact