Coronavitruc

Bonjour,

Je devais poster vendredi soir un article pour parler des suites de mon endométriose mais je n’en ai pas eu le cœur vu la situation de crise qu’on vit depuis ces derniers jours.

Et donc pour changer on va parler du coronavirus !

Pas de longue introduction, juste du blabla, j’avais envie de vous soumettre mon point de vue par rapport aux changements, les fermtures d’écoles, des lieux de rasssemblement, le passage au stade 3…

Le coronavirus vs l’enseignante.

Le fait est, qu’il est dimanche matin et qu’on ne sait toujours pas à quelle sauce on va être mangé demain. En l’espace de 48H, on a eu une multitude de discours différents, et le dernier mot d’ordre était : « Les sans enfants en bonne santé, venez à l’école. » Lundi, on saura combien d’enfants ont besoin d’être gardés exactement, on avisera sûrement un emploi du temps, pour éviter qu’on se ramène tous les jours à 10 adultes pour 5 élèves alors qu’il nous est spécifié de limiter les déplacements… On nous demande aussi d’assumer une permanence pédagogique, et là encore, on a un gros sentiment d’impuissance  : on a créé des blogs d’échange pour les parents, depuis plusieurs jours, on essaye de les contacter comme on peut. Mais pour ma part, et mes collègues sont pour beaucoup dans la même situation, les parents ne sont pas nombreux à suivre le mouvement. Sur douze élèves, je n’ai que cinq parents inscrits…. J’ai renvoyé des invitations avec les quelques mails que j’ai réussi à récupérer sur les fiches d’informations. J’ai bien conscience qu’il ne s’agit pas forcément de mauvaise volonté de leur part : comme chacun d’entre nous, ils sont certainement perdus face à la masse d’informations et e plus, tous n’ont pas nécessairement d’ordinateur ou internet…

Le coronavirus vs la PMA

Là encore c’est le flou et on en saura un peu plus lundi. Nous avions notre premier rendez-vous avec le médecin de la PMA le 23 mars, et vu la situation, celui-ci risque d’être annulé et donc la PMA se verra forcément reporté à plusieurs mois. Très franchement je ne ressens absolument plus rien par rapport à ça. Je pourrais être en colère, mais ça ne sert à rien, personne n’est responsable, c’est la vie… Je pourrais être triste ou frustrée car on attend depuis, nous semble-t-il, une éternité, mais je me dis que le printemps va bientôt pointer le bout de son nez, et que ça va nous faire du bien…

Hier j’ai fait un cauchemar, j’ai rêvé que le médecin de la PMA nous disait qu’à cause du coronavirus, les prises en charges de PMA avaient pris tellement de retard, que nous ne pourrions pas commencer le moindre protocole avant 2022 !

Le coronavirus vs mes proches

Je ne crains pas trop pour mes proches (ma famille et mes amis), à part mon grand-père qui malgré sa forme est potentiellement plus vulnérable… Ce qui m’attriste le plus, c’est de savoir surtout que je ne pourrais pas les voir autant que je le souhaites.

Et vous, quel sentiment face à l’épidémie ? Comment allez-vous ? Quoiqu’il en soit, prenez soin de vous et de vos proches !

Des nouvelles pour la rentrée


Bonjour !

Aujourd’hui un petit article humeur de la rentrée que j’avais envie de partager avec vous car : je suis super contente du poste que j’ai eu cette année ! J’ai obtenu un poste de ZIL dans une circonscription c’est-à-dire que je remplace les enseignants dans le primaire qui sont en congé maternité ou en congé maladie. Très souvent on est amené à remplacer sur des périodes plus ou moins longues, comme par exemple moi cette année qui remplacerai ma collègue en congé maternité jusque fin novembre voire peut-être un peu plus longtemps.

J’ai donc commencé la rentrée avec une classe de CP en REP (réseau d’éducation prioritaire). Et qui dit REP dit CP à 12 ! Donc je suis ravie ! Ces premiers jours de classe se sont super bien déroulés, l’équipe est très bienveillante et j’ai eu accès à de nombreuses ressources pour m’aider à préparer mes enseignements. Les journées se passent très vite, et même si j’ai un peu de pression car le CP est une année assez cruciale pour ces petits bouts de choux, je crois que c’est un niveau qui pourrait bien me plaire ! Les élèves commencent à développer une certaine autonomie et une maturité, et en même temps ils sont encore vraiment petits et j’aime bien cet âge là. De plus, les conditions de travail sont vraiment géniales : j’ai une toute petite salle de classe super mignonne avec seulement 13 élèves ! Même quand ceux-ci chahutent un peu, ça n’est en rien un frein au déroulement de la journée. Je peux vraiment prendre le temps d’être avec chacun d’entre eux, de les aider, proposer des aides personnalisées et adapter mon travail. Pour moi c’est tellement plus agréable et ça l’est certainement tout autant pour les élèves ! En plus, je crois que j’ai la quotte avec ces petites fripouilles : plusieurs d’entre eux m’ont dit qu’ils « m’aimaient trop » car j’étais une « maîtresse rigolote » (comme ça me fait du bien d’être enfin reconnue pour mon humour!) et aussi parce que j’étais « magnifiquement belle » : mon ego est donc remonté à bloc !

Pour parler plus généralement de l’école, comme on est en REP, il y a de nombreux dispositifs qui ont été mis en place pour permettre une bonne communication entre les élèves et avec les enseignants, notamment le permis à point et le message claire (principe de communication non violente). J’avais déjà entendu que certaines écoles faisaient ça mais je ne l’avais jamais vu mis en œuvre et je trouve que c’est vraiment une idée géniale car chacun échange sur des bases saines, se responsabilise et surtout apprend à communiquer et à gérer ses émotions.

Voilà, donc une année scolaire qui commencent bien pour moi, et qui m’enthousiasme énormément ! Je suis super contente et je déborde d’énergie ! Je suis un peu triste car je n’aurais pas cette classe toute l’année et je commence déjà à m’y attacher et à m’investir… Mais bon, j’avais fait le choix d’être ZIL, donc il faut bien assumer. Je compte toutefois bien profiter de ces quelques mois auprès de cette classe et de cette école vraiment sympa !