• Les nouvelles à la sauce féministe

    Reine

    Adeline observait son mari, mort inerte, dans le lit conjugal. Une pneumonie. Le roi est mort. Et quel roi ! Sa réputation était sans précédent : bon, généreux envers le peuple, protégeant son pays, tout en instaurant un climat de paix et d’abondance. Il avait été adoré par toute la nation. On lui faisait confiance et aujourd’hui, tout le monde le pleurait. La panique s’installait déjà au sein des conseillers. Qui allait prendre la relève ? Le roi était jeune et personne ne s’attendait à une mort si soudaine. La maladie l’avait terrassé en moins de deux jours. C’était à n’y rien comprendre ! Leur fils, et Dieu soit loué,…